HISTORIQUE

UNE INITIATIVE FRANÇAISE

Bien que la présence française  au Mexique remonte au début du XIXe siècle c’est après la deuxième guerre mondiale que se sont ouverts au Mexique des centres d’études académiques français. À partir des années soixante les relations universitaires et scientifiques entre les deux pays ont commencé à se consolider, impulsées par un fort intérêt commun. L’essor de cette coopération n’a cessé de croître : ainsi, en 1998 le Salon EduFrance, destiné à promouvoir les échanges universitaires reçut 200 000 visiteurs à Mexico.

C’est dans ce contexte qu’est née, en novembre 1998, l’idée de créer une “Maison du Mexique” à Toulouse. En effet, lors de la visite d’état de M. le Président de la République Jacques Chirac au Mexique, le Ministre de l’Éducation nationale, M. Claude Allègre, a proposé sa création comme une des mesures prises pour renforcer la coopération franco-mexicaine. Dès la fin de l’année, le Pôle Universitaire Européen de Toulouse (PUET) a été désigné porteur du projet.

Ancien logo Muframex

Ancien logo muframex
Siège du Ministère de l'Éducation Publique au Mexique
Siège du Ministère de l'Éducation Publique au Mexique

L’IMPLICATION DE L’ÉTAT MEXICAIN

Le projet de création d’une “Maison du Mexique à Toulouse” (MMT)  eut un long temps de gestation, marqué par les visites à Toulouse des ambassadeurs, de la Commission mixte (mars 2000), de M. Julio Rubio Oca, Secrétaire d’État à l’enseignement supérieur et à la recherche (mission DRIC, avril 2001), de M. Reyes S. Tamez Guerra, Ministre mexicain de l’Éducation Publique (novembre 2001), précédée par la visite de M. Vicente Fox, Président des États-Unis Mexicains (octobre 2001).

Furent nommés successivement chefs de projet 2000 Jérôme Monnet (2000), Romain Gaignard (2001), Joël Bertrand et Julián Montemayor (2002). C’est en octobre 2003 que le Ministre de l’Éducation Publique, M. Támez Guerra, revenu à Toulouse pour prendre connaissance des avancées du projet et annonça la volonté du Mexique de s’y impliquer. Les négociations autour de la rédaction d’un Mémorandum d’Entente qui validerait juridiquement la création de cet organisme ont été immédiatement entreprises. Cette même année, M. Julián Montemayor est nommé Chef de projet de la Maison Universitaire Franco-Mexicaine à portée nationale.

Le 21 octobre 2004, les Ministres de l’Éducation Nationale en France, M. Claude Allègre et de l’Éducation Publique au Mexique, M. Tamez Guerra, ont ainsi signé, à Paris, le Mémorandum d’Entente qui donna naissance à l’actuelle Maison Universitaire Franco-Mexicaine (MUFM) et qui définit ses missions, ses activités et son fonctionnement. Antérieurement rattachée au Pôle Universitaire Européen de Toulouse, au 39 Allées Jules Guesde, la MUFM s’installa fin 2009 dans des locaux mis à sa disposition par le Rectorat de l’Académie de Toulouse dans l’ancien couvent des Cordeliers, au 15 Rue des Lois, en centre-ville. C’est en 2012, que le Mexique enverra la première Secrétaire exécutive, Mme Karla Negrete et qu’une nouvelle équipe se mettra en place, sous la direction de M. Bernard Labatut, maître de conférences HDR à l’Université Toulouse 1-Capitole.

LE RENFORCEMENT DE LA COOPÉRATION BILATÉRALE

La MUFRAMEX a signé de nombreuses conventions de coopération avec d’importants acteurs du milieu académique français et mexicain. Ces conventions lui ont permis de créer un réseau privilégié de partenaires avec lesquels elle réalise annuellement des projets et des activités qui facilitent la rencontre et la coopération entre les communautés scientifiques des deux pays.

Les 11 et 12 avril 2014, le Président de la République française, M. François Hollande, s’était réuni avec son homologue mexicain, M. Enrique Peña Nieto, dans le cadre d’une visite officielle. Cet événement avait ainsi permis de relancer les relations entre la France et le Mexique, qui s’étaient refroidies à partir de 2011 lors de l’annulation de l’année Mexique.

Cette rencontre avait été l’occasion pour les deux chefs d’État de signer une déclaration commune contenant 58 points portant sur différents domaines, dont l’enseignement, les sciences et les technologies. Ils y recensaient plus de 500 accords entre les universités des deux états et mettaient en avant le fait que la France soit le troisième pays d’accueil de Mexicains qui étudient à l’étranger ; un autre point en était l’importance d’impulser des programmes  d’enseignement et de validation d’un double diplôme franco-mexicain, ainsi que l’implantation mutuelle d’antennes d’institutions d’enseignement supérieur et de recherche dans chaque pays. Ce document met également l’accent sur la coopération entre le CONACyT, le CNRS et l’ANR dont résultent entre autres les projets MEXFITEC et MEXPROTEC.

Dans le but de ratifier les engagements pris en matière universitaire, et dans le cadre de la commémoration de son dixième anniversaire, en octobre 2014, ils ont décidé d’intensifier les activités de la Maison Universitaire Franco-Mexicaine de Toulouse.

Ce renouveau des relations diplomatiques fut aussi le cadre de celui de la MUFRAMEX. Il existait alors une forte volonté de la part de l’ambassadeur du Mexique S.E.M García Loaeza et de Mme Barthet, Présidente de la COMUE de l’UFTMiP de lui donner un autre élan. Cette volonté se traduisit  dans le point 38 de la déclaration qui indique la décision “d’intensifier les activités de la Maison Universitaire Franco-Mexicaine de Toulouse” dans le but de répondre aux engagements pris en matière universitaire. La MUFRAMEX commémorait en cette année 2014 son dixième anniversaire avec une nouvelle direction, un nouvel arrangement administratif et la promesse de nouveaux locaux pour 2015.
En juillet 2015, ce fut au tour du Président des États-Unis Mexicains, M. Enrique Peña Nieto, de venir en France. Cette opportunité permit de poursuivre les accords pris un an auparavant et de donner de nouvelles impulsions au travail commun. 70 accord ont été signés, dont 13 en présence du Président des Etats Unis Mexicains dont 2 (accords 32 et 33) portent spécifiquement sur la MUFRAMEX.

LES DIRECTEURS DE LA MUFRAMEX

SVR SM

Depuis 2014

Sonia V. Rose (CV)

Professeur des Universités à l’Université Toulouse-Jean Jaurès

Bernard Labatut

2010 – 2014

Bernard Labatut (CV)

Maître de conférences HDR à l’Université Toulouse 1-Capitole

JM 1 SM

2003 – 2010

Julián Montemayor (CV)

Professeur des Universités à l’Université Toulouse 1-Capitole

LES SECRÉTAIRES EXÉCUTIFS DE LA MUFRAMEX

MARISOL VÁZQUEZ CUEVAS

Depuis 2017

Marisol Vázquez Cuevas (CV)

2015 – 2016

Nina Frías Valle

Karla

2011 – 2015

Karla Negrete Aranda

EN SAVOIR PLUS SUR LA MUFRAMEX