Rencontre Exploreur proposée par la Maison Universitaire Franco-Mexicaine dans le cadre de la Semaine de l’Amérique latine et des Caraïbes

Le Nouveau Monde était en fait un monde aussi ancien que l’autre. Il avait ses espaces occupés par ses flores, ses faunes, ses humanités. Ses territoires avaient leurs formes d’appropriation, de reconnaissance. Vinrent ceux des autres rivages de l’océan, ce fut une conquête, tout le contraire d’une « rencontre ». C’est-à-dire que cet univers se retrouva à l’envers, tout fut subverti, en particulier sa géographie, et le Nouveau Monde devint la quatrième partie du monde, intégrée à un ensemble mondialisé, où sa flore, sa faune, son humanité, ses territoires et leur (re)connaisance furent submergés, métissés, voire disparurent. C’est autour de ce gigantesque processus, entamé au XVIe siècle, que seront construits exposés et discussion.

Rencontre animée sous forme de table-ronde par Guillaume Gaudin et Sonia V. Rose, membres du laboratoire France Amériques Espagne, sociétés pouvoirs acteurs (FRAMESPA, UT2J)

 

Avec :

Thomas Calvo, chercheur à El Colegio de Michoacán : « Le devenir de la géographie des Indes occidentales au XVIe siècle »
Paulina Machuca, chercheuse à El Colegio de Michoacán : « Les déplacements océaniques des plantes, entre L’Amérique et le Vieux Monde »

 

Mardi 25 mai 2021 18h | En ligne
Rencontre en ligne gratuite sur inscription